A propos blogmartiniquevueturquoise

Si vous voulez réussir dans les choix de vos vacances... Si vous voulez partir en toute tranquillité en Martinique... Alors ce site est fait pour vous...

Tour de Yoles de Martinique 2014

Course-de-Yole-Rocher-du-Diamant-Martinique

Le tour des Yoles, l’événement sportif le plus attendu de l’année et le plus suivi en Martinique, le tour de yole débutera cette année le dimanche 27 Juillet à Fort de France et finira à Saint Pierre le 3 aout

JM@Locations-Vue-Turquoise.com

Prologue – Dimanche 27 Juillet 2014 – Fort de France
Etape 1 – Lundi 28 Juillet 2014 – Fort de France / Schoelcher
Etape 2 – Mardi 29 Juillet 2014 – Schoelcher / Diamant
Etape 3 – Mercredi 30 Juillet 2014 – Diamant / Sainte-Anne
Etape 4 – Jeudi 31 Juillet 2014 – Sainte-Anne / François
Etape 5 – Vendredi 1 Août 2014 – François / Trinité
Etape 6 – Samedi 2 Août 2014 – Trinité / Saint-Pierre
Etape 7 – Dimanche 3 Août 2014 – Saint-Pierre / Fort de France

Chanter Noel aux Antilles

En décembre comme le veut la tradition aux Antilles et partout en Martinique, il y a des « Chanter Noël », le chant des cantiques aux rythmes créoles.
A ne pas manquer, de bonnes soirées assurées traditionnelles, pour vivre des moments authentiques.

JM-signature-blog-LVT

Quelques infos concernant les tortues luth en Martinique

Les tortues luth sont-elles fidèles à leur lieu de naissance ?

La fidélité des tortues à des sites de ponte n’est pas encore bien connue, elles sont, semble-t-il, fidèles à une région, mais elles ne sont pas fidèles à une plage en particulier. L’étude des tortues marines par des balises argos, permettra de mieux les connaître et de les suivre partout où elles se déplacent.

Comment pondent les luth ?

La ponte des tortues luth suit une longue procédure organisée en 7 étapes. Elle débute toujours à marée haute, entre la tombée de la nuit et le crépuscule et dure plus d’une heure.
La première des 7 étapes est « l’ascension« , la luth sort de l’eau et remonte péniblement la plage pour choisir l’emplacement de son futur nid. La seconde étape est le « balayage » de l’aire de ponte au moyen de ses pattes antérieures et postérieures durant un quart d’heure environ, puis la tortue attaque la troisième phase : « le creusement du nid« . A l’aide de ses pattes postérieures qu’elle incurve comme de petites mains, elle creuse un trou profond de 80 cm environ dans le sable, ce qui prend au moins 25 minutes. Un fois le nid creusé, la Luth « pond ses oeufs » en une dizaine de minutes, s’en suit la cinquième étape qui consiste à « refermer le nid » au moyen de ses pattes postérieures en ramenant et en tassant le sable sur les oeufs. La fermeture du nid demande une dizaine de minutes également. Arrive alors l’avant-dernière étape, « le brouillage des pistes » moment où la tortue balaie tout le sable avoisinant le nid durant une vingtaine de minutes, et tout ceci se termine par le « départ de la tortue vers la mer« .

Combien d’oeufs pondent-elles ? Tous les oeufs donnent-ils des bébés ?

Les Luth pondent en moyenne 115 oeufs à la fois et chaque ponte contient des oeufs fertiles et infertiles. En moyenne, on compte 30 à 40% d’oeufs infertiles, ce qui équivaut pour un nid de 115 oeufs à environ 69 à 80 oeufs fertiles de 4,5 à 5,6 cm de diamètre et à 35 à 46 oeufs infertiles de taille irrégulière.
Le rôle des oeufs infertiles (c’est-à-dire des oeufs sans jaune (= sans « vitelus »), qui ne donneront jamais de bébé tortue) est mal connu. Il est probable qu’ils servent de leurre contre les prédateurs, ou qu’ils régulent le taux d’humidité ou la température dans le nid.
Les Luth viennent pondre plusieurs fois dans la saison, 7 fois en moyenne, à 10 jours d’intervalle entre chaque ponte.

Après combien de temps le bébé luth tortue sort-il de l’oeuf ?Les oeufs de luth sont enfouis dans le sable à 80 cm de profondeur et les oeufs éclosent après 60 à 62 jours. Le top départ est donné par quelques bébés qui en sortant de leur coquille, stimulent l’éclosion des autres oeufs par vibrations. Les bébés luth sortis des oeufs doivent gagner la surface, il leur faut remonter 80 cm de sable ! Ils forment alors une sorte de colonne, ceux au sommet de la colonne se faufilent dans le sable en direction de la surface, et ceux de derrière suivent en tassant le sable qui dégringole entre eux. L’ascension dure 3 à 5 jours et la colonne de petites tortues monte par à-coups.

On peut apercevoir les bébés émerger du sable, généralement avant 5h du matin ou après 17h mais aussi parfois dans la journée après une bonne pluie. Les bébés sortent le bout de leur bec pour mesurer la température extérieure, et si celle-ci n’est pas trop chaude, ils sortent alors du sable et se dépêchent de traverser la plage pour rejoindre l’océan. Vous seriez étonnés de leur rapidité !

Nous avons rencontré Lucien, membre extrêmement actif de l’association Kawan, sur la plage de l’Anse Charpentier, dans le nord atlantique de l’île. Un grand merci pour toutes ses informations. La localisation exacte des nids est relevée par GPS lors de la ponte. L’association détient une autorisation d’intervenir sur les lieux de pontes, par exemple pour aider les derniers bébés à sortir du nid (gardez-vous bien de toucher à un nid, même ouvert, les gardes forestiers sont intransigeants, leur mission étant de protéger de tout braconnage). En effet, les petites tortues peuvent renoncer, par épuisement, sans savoir qu’il ne reste peut-être que 15 cm à parcourir. Les œufs sont ensuite comptés (éclos et infertiles) et tout est remis dans le nid.

D’un nid de luth, combien de tortues réussiront à devenir adulte ?

Ces nouveaux-nés ont intérêt à vite se glisser dans les vagues pour fuir les prédateurs… mais aussi les chiens errants… If faut savoir également que les éclairages publics peuvent désorienter les jeunes tortues, pour qui la lumière ne peut provenir que du scintillement de la mer au clair de lune. Une fois dans l’eau, les petits ne sont pas sauvés car il leur faut déjouer les pièges des poissons carnivores. A l’émergence, les petites Luth pèsent 45g environ. Adultes, certaines pourront peser jusqu’à 1 tonne ! La jeune tortue atteint 350kg entre 7 et 15 ans, période à laquelle elle commence à venir pondre sur les plages.
On estime qu’une tortue sur mille réussit à atteindre l’âge adulte (âge lui permettant de se reproduire).

K.M  (Merci à Isa.B pour ses recherches)

Le Bélé en Martinique

Le bélé est la danse traditionnelle issue de l’abolition de l’esclavage
le 22 mai 1848 en Martinique, adopté sous l’impulsion de Victor Schoelcher.

Le bélé est une musique danses et contes entrainants des esclaves au rythme des tambours et percussions.

La Maison du Bélé à Sainte Marie
Exposition permanante « Bélya Bélé A »
Ce temple dédié au bèlè propose l’ exposition permanente « Bélya Bèlè a » qui retrace l’histoire de ce patrimoine artistique rural et celle des personnages l’ayant marqué.Visite libre ou visite guidée de groupe, l’ exposition peut être visitée du lundi au vendredi de 9h à 16h et samedi de 9h à 12h.
Tarif par personne :
Visite guidée : 4€
Visite+initiation : 6€
Groupe +de 10 personnes : 5€

JM-signature-blog-LVT

 

 

 

JM@Locations-vue-Turquoise.com

Emergence des bébés tortues luth

Comme l’Emergence !

Ce matin là, nos réveils réglés sur 3h30 du matin, les habitants de la maison s’animent en silence. Un café, une douche, des vêtements enfilés, peu de mots, chacun dort encore et sait pourtant pourquoi il se prépare dans la nuit. Comme recueilli, comme n’osant pas troublé le silence, comme par respect pour cette nature, que petits et grands, nous nous apprêtons à aller observer. Comme si déjà nous lui demandions par une prière muette de nous accepter comme spectateurs, comme des enfants sages promettant de ne rien troubler.

En voiture, toujours peu de mots, comme si chacun se laissait imprégner des odeurs, des bruits, de la pénombre de la nature, pour mieux l’apprivoiser.

Arrivés sur la plage, le vent, les odeurs de la marée renforcent ce sentiment fort de vivre un moment magique, solennel, sans savoir exactement pourquoi une telle émotion flotte.

Humains se faisant oubliés pour rester plus proche de la nature, dans son intimité. Nous parcourons la plage, les yeux rivés sur le sable de l’Anse Charpentier, profitant des premiers rayons du soleil.

La magie de ce moment est due aussi au fait que nous sommes tous heureux d’être là que même si nous n’avons pas cette chance de voir des bébés tortues, nous sommes simplement heureux d’être là, à écouter le vent, à guetter le soleil qui se lève, à être ensemble, parents, enfants.

C’est alors que nos jeunes adolescents nous font signe de les rejoindre. Elles sont huit à progresser sous nos regards bienveillants et notre excitation. Nous nous surprenons à leur souffler des qualités, telles les bonnes fées au-dessus du berceau de la Belle au Bois Dormant !

Elles sont là, déterminées, avançant rapidement, rejoignant la première vague, puis se laissant emporter par les suivantes : objectif atteint !

Elles ont disparues ! Englouties par les vagues. Chacun s’isole, allez, je ne suis pas la seule à sentir une larme coulée. Vous avez dit « Gratitude » ?

Bonne Mer et Merci !

K.M

Comment faire sa valise pour la Martinique

Un conseil, mesdames et messieurs partez légers, les affaires restent souvent dans les valises. La température extérieure dans les Caraïbes oscille entre 25°C et 30°C toute l’année.

Accessoires indispensables, maillot de bain et paréo seront vos premiers alliés. N’hésitez pas à en emmener plusieurs car ils seront votre tenue principale. espadrilles et chapeau ou casquette lunettes de soleil complèteront votre panoplie de plage. Le soleil tape fort, pensez à vous couvrir la tête au risque de finir les vacances avec une belle insolation.

Des vêtements légers : short, tee shirt, jupe et autre robe légère seront votre quotidien,  une fois sur place. Privilégiez les matières naturelles comme le coton ou le lin, notamment pour les sous vêtements. L’humidité ambiante, la chaleur et les fibres synthétiques font rarement bon ménage…

Pensez à prendre également un pull ou une petite veste pour le soir. Non pas que les soirées sont fraîches, mais il arrive que les alizés se lèvent. Généralement, cette brise est plutôt rafraîchissante, toutefois, les plus frileux seront parés.

Indispensable, la crème anti moustique qui apparaissent  parfois en fin d’après midi.  Un anti moustique traditionnel, à base de citronnelle, fera l’affaire. Sur place, la marque OFF est disponible et très efficace.

Une crème de protection solaire à fort indice s’avère également essentielle. N’hésitez pas à choisir un produit spécial pour protéger la peau des enfants. Il même conseillé de leur laisser un tee shirt sur la plage. Une lotion après soleil ou de la Biafine seront les bienvenues après un bon bain de soleil.

Le petit matériel pour les activités touristiques

Appareil photos, un filtre polarisant pour encore mieux voir les Vues Turquoises, ordinateur portable ou tablette, wifi présent partout

Là encore, maillot de bain et short seront les accessoires indispensables. Toutefois, adaptez votre panoplie aux activités que vous envisagez de faire !

Des destinations comme la Martinique ou la Guadeloupe sont appropriées pour de longues marches dans les forets verdoyantes. Les chaussures de sport, voire de randonnées sont plus adaptées que les tongs !

Essentiels, selon moi, le masque et le tuba vous ouvrent la porte d’un autre monde. Grâce à eux, vous pourrez explorer des fonds dotés d’une faune et d’une flore exceptionnelles.

Le bagage à main

Placé en cabine, il ne doit généralement pas excéder les 10kg. Avant de partir, vérifier que avez absolument :

– Vos billets d’avion
– Votre passeport ou votre carte d’identité
– Les coordonnées de l’hôtel
– Les numéros d’urgence à destination
– Des espèces et une carte bancaire. Suivant votre destination, emportez des euros ou des dollars.
– Votre permis de conduire afin de louer un véhicule
– Votre appareil photo. Accessoirement, des adaptateurs pour les prises électriques en fonction de votre destination.
– Votre portable ou une carte téléphonique

Petit rappel sur le transport des bagages

Les compagnies aériennes sont soumises à des réglementations strictes. Certains produits sont prohibés, en soute comme en cabine. La liste des objets concernés est disponible sur le site des compagnies aériennes.

Poids maximum des bagages en soute :
Air France : 32kg
Air Caraïbes : 25kg
Corsair : 40kg

L’étiquetage des valises est obligatoire. Il est impératif de mentionner ses cordonnées, adresse permanente et adresse de destination. Dernier conseil, choisissez plutôt des bagages à coque souple.

JM-signature-blog-LVT

L’histoire de la Martinique – Les dates marquantes

Avant 1493 : Populations Arawaks et Caraïbes se sont succédées dans les Petites Antilles en provenance du Nord-Est de l’Amérique du Sud (Orénoque – Vénézuéla).

1502 : Christophe Colomb découvre la Martinique.

Septembre 1635 : Pierre Belain d’Esnambuc débarque à la Martinique et construit au lieu de son débarquement le Fort Saint Pierre, à l’origine de la Ville du même nom.

1635 / 1654 : Cohabitation chaotique entre Colons et Caraïbes. Ces derniers sont cantonnés sur la Capesterre (Zone de Grand-Rivière au François).

1636 : Introduction des premiers esclaves en provenance du continent africain dans les Antilles Françaises.

1658 : Quasi-élimination des Caraïbes par les Européens.

1685 : Etablissement du « Code Noir » de Colbert qui, en 60 articles, régit officiellement jusqu’en 1848, la vie des esclaves.

1662 à 1848 : Plein développement de l’économie de plantation et de l’esclavage.

1848 : Abolition de l’esclavage et introduction progressive de la main d’œuvre Indienne.

8 Mai 1902 : Eruption de la Montagne Pelée et destruction de la ville de Saint-Pierre (la « Venise des Caraïbes ») 30 000 morts.

19 Mars 1946 : La Martinique devient Département français. Elle est représentée par 4 Députés et 2 Sénateurs.

1982 : Avec la loi de décentralisation, la Martinique devient une région. De nos jours, la Martinique est à la fois une région et un département.

Les Tortues en Martinique

Bonjour,

« Nager avec une tortue ! »

Et oui ! Vous avez les yeux écarquillés, emplis de lumière, à l’idée de vivre un tel moment, un peu comme un enfant à l’approche de Noël !

J’ai une bonne nouvelle : c’est possible et c’est sur les  plages de Martinique ! Anse Noire, les Anses d’Arlet… Un moment de calme, comme si la nature nous ouvrait son intimité le temps d’une danse.

Ce que vous ne savez peut-être pas c’est que d’autres moments privilégiés de la vie des tortues se déroulent sur les plages de Martinique : la ponte puis l’éclosion appelée « Emergence »!

Principalement deux variétés de tortues viennent pondre sur nos plages : les tortues imbriquées( Karet) et les tortues Luth.

La tortue Luth (Dermochelys coriacea) est la plus grande tortue du monde avec sa carapace qui peut atteindre presque 2m et son poids qui peut avoisiner la tonne chez les mâles. C’est également la seule tortue marine à ne pas posséder d’écailles sur sa carapace, mais une peau bleutée tachetée de blanc ayant l’aspect d’un cuir velouté.

Grande voyageuse, elle vit de préférence dans les eaux chaudes de l’Océan Atlantique, Indien, Pacifique et en Mer Méditérannée. Certaines Luth ont cependant été observées dans les eaux froides de Norvège. Son alimentation est composée essentiellement de méduses (qu’elle confond malheureusement parfois au péril de sa vie avec des sacs plastiques), mais aussi de poissons ou crustacés.

tortue luth sur plage du Diamant en Martinique

tortue luth sur plage du Diamant en Martinique

Elles viennent pondre sur les plages de Martinique, plus particulièrement entre mars et juin. Elles arrivent généralement de nuit, 2 heures avant la pleine mer (marée haute), creuse son nid avec ses nageoires arrières qu’elle incurve en forme de grosses spatules, puis pond un peu plus d’une centaine d’oeufs parmi lesquels un certain nombre sont infertiles. Elle reviendra ainsi pondre 5 à 7 fois durant la saison. 60 à 62 jours plus tard, les oeufs donnent naissance à de minuscules tortues d’environ 7 cm, qui émergent du sable pour se rendre à la mer… et qui, si elles échappent à leurs nombreux prédateurs (chiens, crabes, carnassiers marins, oiseaux, etc), reviendront peut-être quelques années plus tard pondre à leur tour dans cette même région…

K.M. (merci à Isa.B. pour ses recherches)